S’inscrire à la newsletter

Inscription à la newsletter

*
*
*
*
29 juin 2020 chantier, home

Rejet du référé suspension contre Neyrpic

Le Tribunal Administratif de Grenoble a rejeté, le 18 juin 2020, le référé suspension au motif que les requérants ne justifiaient pas d’un intérêt suffisant pour demander l’annulation du permis de construire du 3 mai 2018. Fort de cette nouvelle victoire juridique qui conforte à nouveau le projet Neyrpic, Apsys, spécialiste des opérations urbaines complexes, va pouvoir poursuivre son planning de réalisation du projet, suite à l’acquisition du foncier des anciennes usines (à l’arrêt depuis plusieurs décennies) en décembre 2019. En outre, il convient de souligner que, contrairement aux allégations des opposants, les travaux préparatoires réalisés ont été menés dans le respect de la réglementation en matière de pollution des sols et ne présentent aucun risque pour la santé des Martinérois. Cet acharnement injustifié des opposants justifie encore plus les procédures en recours abusifs engagées contre eux.

« Toutes les décisions de justice rendues à ce jour ont été favorables à Neyrpic et défavorables aux opposants : leur acharnement insupportable prive la commune de Saint-Martin-d’Hères, ses habitants, ses étudiants, ses usagers, d’un lieu de vie et de partage structurant qui aurait pu être réalisé il y a plusieurs années déjà » déclare Maurice Bansay, Président fondateur d’Apsys.

Projet ambitieux, vertueux et utile de requalification des anciennes usines Neyrpic situées en plein cœur de Saint-Martin d’Hères, Neyrpic vise à doter la commune d’espaces de vie, de loisirs et de partage attractifs et à contribuer à son développement économique, dans le respect des grands équilibres métropolitains, de l’histoire des anciennes usines et des exigences de la transition écologique. Le projet permet, en effet, la création ou le maintien de 2100 emplois (entre les phases construction et exploitation). Une part importante des travaux sera confiée à des entreprises du territoire (locales ou régionales) : une charte a été signée en ce sens avec la Fédération Française du Bâtiment de l’Isère dès 2016. Pensée en complémentarité avec l’offre existante sur la métropole et strictement cadrée par un protocole d’accord tripartite conclu entre la ville, la métropole et Apsys, la programmation commerciale de Neyrpic fait la part belle aux loisirs, à la restauration et aux nouveaux usages. L’architecte du projet, la Maison Edouard François, a développé une architecture à la fois créative et respectueuse de la mémoire historique du site. Exemplaire sur le plan du développement durable, le projet ambitionne d’être à la pointe en matière d’efficacité énergétique (raccordement au réseau de chauffage urbain, panneaux photovoltaïques en autoconsommation…), de mobilités douces (desserte du site par 2 lignes de tramway et important parc à vélos) et de réintégration de la nature en ville (façades végétalisées, plantation d’arbres en pleine terre…).

LIRE LE COMMUNIQUE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *